Ne ratez pas
Accueil » Stars du poker » Phil Ivey

Phil Ivey

Phil Ivey, 5.0 out of 5 based on 1 rating
VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.0/5 (1 vote cast)

 

Phil Ivey est né en Californie en 1976, mais sa famille a déménagé dans le New jersey alors qu’il avait à peine quelques mois. Il a grandi dans une ville célèbre pour les jeux, la famille Ivey voulait l’empêcher de devenir un tricheur, son grand-père trichait quand il apprenait à Phil Ivey à jouer au Five Card Stud à l’âge de 8 ans. Cependant, Ivey ne se décourage pas et a joué en argent réel dès 16 ans.

Jeune, Phil Ivey a travaillé comme télévendeur à 18 ans quand il a acheté la pièce d’identité d’un collègue nommé Jérôme Graham pour 50$. Il a joué si souvent et si longtemps dans les casinos d’Atlantic City qu’il gagna le surnom de « No home Jerome » jusqu’à ce qu’il soit finalement en mesure de venir avec sa propre pièce d’identité et se présenter comme Phil Ivey, un début digne d’une légende.

Ivey a gagné le surnom du « Tiger Woods du Poker » ( surnom qu’il n’aime pas) pour son habileté, sa concentration, et beaucoup de succès dans le jeu. Avant son 30ème anniversaire, Ivey a déjà cinq bracelets des World Series of Poker (WSOP), ayant remporté son premier à 23 ans dans un événement au Omaha Pot Limit. Grâce à son excellent jeu et son agressivité dévastatrice sur les tables, il a gagné un certain nombre de récompenses de poker, y compris le titre de Joueur de poker de l’année par le magazine Bluff Magazine.

Malgré son succès en tournoi, Ivey préfère jouer des cash games high stakes, qu’il trouve plus lucratifs. D’après Barry Greenstein, “Quand il a joué dans un tournoi, il a joué à cause du cash game de la veille (je le sais parce que je jouais avec lui.) Il a également dû adopter un style adapté mis en place rapidement ou se faire sortir rapidement lors de l’événement, de sorte qu’il ne sera pas fatigué pour le cash game plus tard cette nuit. « 

Bien que le raisonnement de Barry Greenstein pourrait expliquer le manque de résonance d’Ivey dans des tournois majeurs d’avant et y compris 2008, sa théorie n’a pas tenu longtemps. Pourquoi ? Parce que les WSOP 2009 sera à jamais connu sous le nom de l’Année d’Ivey. En entrant dans le WSOP, Ivey a rapidement gagné son premier bracelet au $2,500 No-Limit 2-7 Draw Lowball Event, vainquant 147 joueurs pour toucher son sixième titre WSOP. Malgré toutes les actions entreprises contre lui – $1 million, $3 million, personne ne le sait vraiment – Phil Ivey est sorti et a gagné un autre tournoi , cette fois le $2,500 Omaha 8 or Better/Seven Card Stud 8 or Better pour 220,538$. Une fois de plus, le buzz à Las Vegas s’est fait sans confirmer ni nier la rumeur que Phil Ivey va arrêter et ne plus jouer au poker.

Dans un des plus passionnant déroulement des main Event ces dernières années, Phil Ivey – déjà avec deux bracelets dans sa poche – progresse dans un tournoi de plus de 6000 joueurs pour devenir l’un des neuf de Novembre 2009. Bien que la légende veut qu’il tire son argent de sa première place dans l’événement Lowball – la modique somme de 96.000$ – 8,5 millions de dollars, c’est beaucoup d’argent, même pour Phil Ivey.

Ivey a été le favori des fans de poker à la table finale du WSOP Main Event 2009. Chaque fois qu’Ivey était all-in, le silence régnait. Quand il a finalement été éliminé à la septième place pour 1,4 millions de dollars, la foule était complètement abasourdie. Ivey avec AK est tombé contre Darvin Moon avec AQ, Moon trouve une reine au flop. Il a reçu une ovation de la foule et de l’ensemble de joueurs de poker présents. Ivey a refusé de parler aux médias par la suite et s’est esquivé par la porte de derrière dans la nuit de Las Vegas. Il est resté silencieux pour le reste de l’année 2009.

Selon TMZ (site d’information people aux Etats-Unis), Ivey et sa femme, Luciaetta, ont demandé le divorce en Décembre 2009. Le couple s’est marié en 2002 et n’a pas d’enfants.